Bruxelles: le Moloch demande plus de sang

« Il faut régler l’histoire des retraites cette année. Ça traîne. » Voilà le message des faux prêtres qui parlent dans des statues vides pour imiter la voix des dieux. (Histoire des Oracles. Fontenelle.)
On connaît tous ces anciens cultes, témoignages de hautes civilisations et de folie humaine, comme si le cerveau, passée une certaine croissance, ne pouvait que sombrer dans un delirium assassin. L’orgueil d’être puissant devient psychopathie, cancer qui veut dévorer toutes les autres cellules.
Oui, l’ «Europe» est notre cancer.
Notre Moloch intraitable qui, comme à Carthage ou à Mexico réclamait encore plus de têtes, encore plus de cœurs palpitants.
« Bruxelles » est le nouveau Moloch. Le nouveau temple qui demande toujours plus de sacrifices.
« Sacrifices ! » Comme nous retrouvons ce mot dans son sens religieux et implacable !
Mais pourquoi appeler ce malheur « Bruxelles » ? « Bruxelles dit », « Bruxelles veut » …
Pourquoi cette ville qui faisait naître le sourire avec ses moules, ses frites et son Manneken-Pis, est-elle à présent le nom de cette folie ? J’encourage vivement les Bruxellois à interdire que l’on utilise le nom de leur ville pour nous annoncer que l’Europe tout entière doit envoyer des contingents humains pour qu’ils soient jetés dans les flammes de la misère.
En fait, on comprend bien pourquoi la presse ennemie nous délecte de ces noms familiers : « Bruxelles, la France, L’Italie, Athènes » et que sais-je encore. Evidemment s’ils appelaient les choses par leur nom et disaient « Les putains de salopards mafieux de la haute finance veulent votre peau et vite », ça ferait mauvais genre.
Une précision.
Si j’écris mafieux, ce n’est pas une métaphore. Il y a bien longtemps que l’on sait, preuves à l’appui, que les plus grands noms de la banque internationale font du blanchiment d’argent sale. Si vous débarquez sur la planète « J’ouvre les yeux », je vous conseille la lecture des deux admirables livres d’Histoire contemporaine qui sont ceux de Peter Dale Scott.
« La route vers un nouveau désordre mondial » et « La Machine de guerre américaine. » Là, si vous en voulez des noms, des faits à la pelle sur la politique étrangère des States, et leurs rapports avec les filières de la drogue en Amérique, en Asie et en Afghanistan, vous serez servis.
On nous dit que les US sont à nouveau entrés en croissance. Des spécialistes l’affirment : c’est un bobard. Les vrais chiffres du chômage sont magouillés. C’est la même légende que celle de l’Allemagne dont on commence à découvrir qu’elle avance en utilisant des galériens à 400 euros. Et ils en veulent encore plus. Des jeunes de toute l’Europe. Voilà pourquoi les chiffres du chômage vont baisser. Parce que les jeunes Européens seront payés comme des Chinois. (Je ne dis pas Pakistanais. Ce sera pour dans quatre ans. )
Ce sont ces gens-là, FMI et autres pirates internationaux, qui nous gouvernent. Hollande n’est même pas un traître c’est un porte-parole à qui on donne des cours de diction pour qu’il ait l’air plus énergique. Il faut dire que son coup de la dernière fois : « Je suis socialiste », après avoir soutenu que l’ANI c’était bien pour le peuple, a dû lui valoir les félicitations de son prof d’élocution. « Plus le mensonge est gros, plus ça passe » disait Goebbels, un spécialiste de la propagande. Là, le Hollande, il a fait sauter un mammouth à la corde !
Face à ces drames, deux attitudes. Qui s’expliquent. Il y a ceux qu’on jette au feu et ceux qui font des bénéfices avec les cendres. Ceux qui profitent, ceux qui sont pulvérisés.
L’autre jour je discutais avec des socialistes. J’en suis sortie accablée. Ces gens-là sont à droite. Pour eux, se dire de gauche, c’est faire, comme autrefois, ces dames patronnesses qui donnaient quelques sous à la sortie de l’église. Ils ont des réserves. Ils sont persuadés qu’il faut rembourser la dette. Qu’il n’y a rien d’autre à faire.
Malheureusement, la vérité leur arrive parfois en pleine tête.
C’est ainsi que cet après-midi, une amie me racontait l’histoire d’une de ses connaissances PS qui la regardait partir manifester en rigolant et ne voyait pas ce que cet Ani pouvait avoir de dangereux. Hé bien maintenant, elle le sait. Son patron vient de lui annoncer la baisse de son salaire sans autre forme de procès. Il a le droit. Ça s’appelle apprendre sur le tas. Et elle n’a pas fini sa formation continue.
On dit que la France est molle. Que la révolution n’est pas pour demain. Je note quand même que sur le forum du portail Machin qui est mon FAI, pour une fois tout le monde est d’accord. Il y a le feu à la maison ! Les grenouilles commencent à comprendre qu’on veut les faire cuire. Jusqu’à
présent c’était simplement tiède et là, ouille !

M. Mélenchon, si vous voulez jouer un rôle dans l’Histoire, bien au-delà de celui que les fantaisies de certains de vos alliés vous imposent, bien au-delà de cette nécessité de jouer sur les mots « dans l’opposition, pas dans l’opposition »,bien au-delà de la stratégie qui consiste à ne pas trop agacer les « fauxcialistes » pour en récupérer une dizaine, foncez !
La question n’est pas de perdre ou de gagner. Elle est de sauver nos démocraties. Faites ce que vous devez faire.
Vous aviez dit que jamais vous ne seriez à magouiller sur des coins de table. On vous y force. Envoyez tout balancer.
Sur votre blog, vous avez écrit :
Les recommandations de la Commission européenne sont une déclaration de guerre sociale contre le peuple français.
La Commission Barroso exige que le gouvernement français passe tous les droits sociaux au broyeur libéral.
SMIC, assurance-chômage, tarifs réglementés de l’énergie, service public ferroviaire… le crédo est clair : tout progrès social doit disparaître !
La Commission appelle à une agression frontale contre le droit à la retraite touchant non seulement la durée de cotisations mais aussi l’âge légal de départ et l’âge du taux plein, l’indexation des retraites et les régimes spéciaux.
La France doit refuser d’appliquer ces recommandations et désobéir.
Le peuple français ne se laissera pas tondre.

Appelez à nouveau clairement au Front du peuple. De tout le peuple. Il y a ceux qui votent FN là-dedans.
Appelez, les anti et les pro-mariage pour tous, les xénophobes, les Islamophobes, les Islamophiles, les Robespierristes, les Cathos, les laïques, les féministes, les machistes, on s’en fout. Il faut que nous échappions à cet assassinat collectif.
Sortons de cette Europe cannibale pour en reconstruire une autre. Créons une sixième république puis procédons par référendum sur des sujets précis et clairement présentés aux yeux de tous. Qui donneront la parole à tous. Qui se décideront à la majorité. C’est la démocratie.
Marre de cette politique véreuse, de cette gueguerre du clan DSK contre le clan Sarko. Le juge Pierre Estoup est mis en examen pour escroquerie en bande organisée. Ils sont beaucoup à faire partie de bandes organisées ! Et le PS avec l’Essonne, le Nord et Marseille, et l’UMP avec leurs autres baronnies !
Nous savons. Qu’ils arrêtent de croire qu’ils font illusion.

M. Mélenchon : l’Histoire ou rien. Après ce sera trop tard.
Ceux qui ne répondront pas et eux seuls seront responsables. Pas vous. A Toulouse, on attend un grand appel à l’union nationale au-delà des partis. Pour nos démocraties. Donnez une nouvelle fois cet élan qui sera suivi dans toute l’Europe, la vraie, celle des peuples.
Nous ne voulons pas nourrir le Moloch.


Cet article a été publié dans EcoLoSocial, Le fil d'Ariane avec les mots-clefs , , , , , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>