Exclusif : Sarko écrit aux RUMP / UMP et à ses fantaisistes. Lettre ouverte (ou presque) par Detoxinfo.fr

Que seriez-vous sans moi qui vint à votre secours ? Je vous laisse la baraque deux minutes, le temps que la Rose se fane et use les patiences et c’est la chienlit ! Mais moi, Sarko le très Haut (NDLR : en contre plongée, rehausseur et talonnettes) reste le seul à porter le flambeau au pas de course olympique avec lequel j’opère ma traversée du désert.

François, François ! Tu ne croyais quand même pas que tu allais te taper les meetings de campagne en 2017 et jouer les Kennedy à la petite semaine devant une France exsangue de cinq années de dépenses socialistes promptes à renvoyer la RGPP aux oubliettes du budget en « faillite ». Ich bin ein Sauveur ! Pas toi mon François, il faut l’étoffe. Des (Z) héros.

Bien sûr, avec ta tête de gendre idéal, d’homme de droite « sociale », à gauche du Grand Charles, ton calme, tu y as cru. Mais le pouvoir, il faut être préparé, et, soyons clairs, je ne t’en ai pas laissé une miette en cinq ans. Tu ne sais pas ce que c’est. Tu tombes en scooter, tu nous fais un petit calcul (rénal) : en moins de deux, regarde toi, tu as une tête abominable, des malles de voyages sous les yeux. Lâche l’affaire !

Quant à toi, Jef, contrairement à ce que chantait Brel : tu es tout seul. Avec des amis comme toi, je n’ai pas besoin d’ennemis. Les Copéistes , qui viennent de réaliser l’exploit de faire fondre le groupe UMP à l’Assemblée de 72 têtes de pipe en moins de deux, n’existeront bientôt plus. Christian Jacob va redescendre de son échelle quand je vais m’occuper de son cas.
Aux quatre coins du Palais, on va vous retrouver, éparpillés « façon puzzle ». L’ordonnance va être sévère.

ZIK

Et vas-y qu’on m’avait pillé tous les beaux éléments de langage que je m’étais évertué à trouver dans les terribles derniers jours avant le 6 mai dernier, que si j’avais eu quinze jours encore, comme vous, je pulvérisais le « Moi Président », Normal quoi !

Voilà un idée qu’elle aurait été bonne. La seule que vous ayez eue. Un vote sans fin jusqu’à obtention du résultat escompté. Comme pour les référendums pour le traité européen : tant qu’il n’y a pas de oui : zou ! Aux urnes citoyens.

Au lieu de quoi on se croirait, avec vous, en Côte d’Ivoire avec Ouatarra et Gbagbo. Et on ose dire que la Françafrique est derrière nous…

Mais tels des phénix, avec Carlita, nous renaissons de nos cendres (à peine froides). Vous avez vu comme elle est belle ma femme ! (air connu : je l’avais déjà chanté pour Cecilia devant les journalistes). Vous ne pouvez pas la manquer, elle fait la pub de « Parrot Zik »(inconnu jusqu’ici du grand public, voir photo ci-dessus), un casque lourd (pratique à l’UMP) pour écouter « Douce France » en italien (succès impérissable).

Vous le voyez, on est inséparables et nous allons revenir en deuxième semaine. Alors, RUMP / UMP, heureux ?


Publié dans Politique | Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Cine : « Traviata et nous ». Emoi, émoi !

Pour ceux qui aiment l’opéra, le théâtre, le secret des coulisses, voici un film à ne pas manquer.

Sans parler du choix même de l’œuvre, un des chefs-d’œuvre absolu de l’art lyrique : « La Traviata », notre Marguerite Gautier. (Cocorico !!)

Il faudra qu’on m’explique pourquoi ces pauvres êtres humains que nous sommes adorent qu’on leur raconte des histoires tristes. Surtout quand ils sont assis confortablement dans des fauteuils de velours rouge. On sait que ça va finir mal et que plus elle chante, plus elle va déchanter, mais non, ça nous tient aux tripes ! On aime avoir le ventre noué des malheurs des autres. Je me demande même si, au paradis, ils n’ont pas des théâtres avec vue sur nos vies et si nous ne sommes pas, à notre tour, ces malheureux, dont on se délecte là-haut…L’éternel retour. (Nietzsche. Oui, je suis cultivée.)

Pour en revenir à notre sujet… (A force d’écouter les intervenants de la journée de l‘écosocialisme, j’ai perdu le sens de la ligne droite. Ah ! Des intellos qui parlent politique, pauvre de nous ! Certes, c’est intéressant, certes c’est passionnant, certes ils sont formidables, mais c’est long, trop long, bon sang ! L’art de l’orateur, comme l’art du dramaturge est lié aux capacités qu’ont les hommes,  à rester assis sans mourir d’ennui. A méditer. )

Bon. Donc, ce documentaire,  réalisé par Philippe Béziet, nous présente les coulisses de cette Traviata qui fut donnée cet été à Aix-en Provence. Dans le rôle de Violetta, l’excellente Natalie Dessay,  que l’on voit vêtue de robes à l’esthétique discutable, mais on sait ce que sont les mises en scène contemporaines, si Violetta n’est pas en combinaison (certes vintage), ce n’est pas in.

J’ai retrouvé l’émerveillement de ces moments où, sur une scène, l’émotion d’une musique ou d’un texte doit épouser l’espace, les gestes, le vide. La scénographie est là qui suggère le déplacement, comme un ballet, le geste qui veut tout dire. Dans cette complicité entre les uns et les autres qui est ici parfaitement harmonieuse. (Parfois, ça chauffe davantage ! C’est ainsi qu’un jour Molière a jeté à la tête de Racine sa tragédie « Alexandre «  qu’ils étaient en train de répéter ! )

ACCOUCHEUR

Le metteur en scène, Jean-François Sivanier, a un accent anglais à couper au couteau. Il a une tête marrante. Il se promène sur le plateau, tel une ombre, en susurrant. C’est l’accoucheur. Et tous crient en venant au monde.

Et il y a cette musique, admirablement dirigée par le chef Louis Langrée, qui vous bouleverse ad vitam aeternam. C’est peut-être ça un chef-d’œuvre. Il fait jouir éternellement. Il emprunte des voies secrètes qui sont des voix qui nous irradient. (Pour une fois qu’on peut employer le mot dans un sens positif !)

Je pensais en admirant l’union de tous ces talents, chanteurs, chœurs, décorateurs, costumiers, chef d’orchestre, à la cacophonie que propose au contraire le monde politique.

D’une part ils chantent faux. D’autre part les metteurs en scène ont décidé d’assassiner la figuration en coulisse. Le chef d’orchestre a été licencié et les grosses caisses veulent jouer plus fort que les violons. Il n’y a pas de public car les billets sont trop chers.

Oh ! La ! La ! Si vous souffrez des médiocrités de la vie, un conseil : « La Traviata pour vous ! »

Hep ! Les filles ! Je vous signale le ténor, Charles Castronovo, qui est à croquer ! Si j’avais été à la place de Violetta quand le père Germont vient lui demander de quitter son fils, je lui aurais fracassé un vase sur la tête, l’affaire aurait été vite réglée… Mais il n’y aurait pas eu d’opéra…Ah….


Publié dans Cinéma, CULture, Le fil d'Ariane | Mots-clefs : , , , , | Laisser un commentaire

La reconnaissance de la Palestine à l’ONU met Israël dans un état…second

Malgré son nouveau statut d’Etat « observateur non-membre » de l’ONU, la Palestine n’est toujours pas considérée comme un « Etat » par Israël pour qui « l’Etat » palestinien n’existera « jamais ».

Une grande question demeure. La Palestine c’est quoi ? D’accord, nous retirons des choix la zone géographique en sens large qui englobe l’Etat d’Israël, les territoires palestiniens, une partie de la Jordanie, du Liban et de la Syrie. Il ne faut pas exagérer.

Bon, restent les territoires palestiniens : la bande de Gaza, les territoires de Cisjordanie, le tout situé à l’ouest du Jourdain.

On admet communément que l’autorité palestinienne administre la zone, quoique la bande de Gaza est sous la coupe du Hamas. Ce parti n’est pas franchement fréquentable et peu enclin à trouver un terrain d’entente avec Israël. Le groupe islamiste aimerait bien envoyer la patrie de Ben Gourion faire une promenade sur la planète mars. Ce qui ne tente guère les populations du cru, très attachées, comme tout un chacun, à leur patelin.

On voit bien depuis des lustres que faire promener israéliens et palestiniens main dans la main et s’échanger des recettes de cuisines n’est pas vraiment gagné.

CLAUSTRO

Chacun y va de son effort pour se faire remarquer et pour qu’on lui foute la paix dans cette tragique partie de gagne-terrain. Les israéliens occupent à tour de bras en Cisjordanie et à Jérusalem Est et la victoire diplomatique de Mahmoud Abbas à l’ONU devrait engendrer la construction de 3.000 nouveaux logements destinés à des juifs qui ont l’âme chevillée au corps. Un champs de tirs de roquettes, il y a mieux pour couler des jours tranquilles à faire pousser des salades …

Au total, la Palestine même « observateur non-membre de l’ONU », même baignée par les flots bleus, est un peu peuplée. Rien que sur la bande de Gaza (360 km2) on se bouscule à plus de 1,7 million de gus. Soit 4.751 habitants au km2. Il ne faut pas être claustro d’autant que pour trouver une ampoule de 60 watts ou une clé de 12, il faut se cogner des kilomètres de souterrains peu engageants. Idem si on veut aller voir sa vieille cousine de l’autre côté de la « frontière » sans rigoler au check points de Tsahal (l’armée israélienne) dont les membres n’ont pas un humour impayable …

Bref, la Palestine, n’est ni un état, ni un « territoire » où faire pousser ses choux ou ses mouflets. Quand on se se prend pas un coup de crosse de Uzi 50 (que la terre entière envie à Israël) on se fait secouer par des timbrés islamistes. Alors c’est une réserve d’indiens, un ghetto. Oups… qu’allait-on dire là ?

Précision : detoxinfo.fr n’est ni pro palestinien, ni pro israélien. Juste pour que les enfants ne meurent pas au pied de l’immeuble de l’AFP comme il y a quelques jours.


Publié dans Vision | Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Marine Le Pen a des gaz : Oh schistes ! (In English – american – in the text)

Deux évènements retiennent mon attention en cette fin de semaine.
UN : Lors d’une interview sur France inter, Marine le Pen déclare qu’elle est favorable aux recherches sur l’exploitation de gaz de schistes et qu’on ne peut pas vivre « comme à l’âge de pierre. »
On le sait, MLP est une exaltée. L’expression de Sarkozy était « on ne va pas vivre à la bougie, comme au Moyen-Âge », elle va donc au-delà : « l’âge de pierre ! »

Que l’exploitation de ces gaz de schistes soient une catastrophe pour la planète, bousillant les nappes phréatiques, peu importe si de grosses boîtes peuvent faire du blé. Elles pourraient en faire autant avec la géothermie qui, elle, n’est pas dangereuse, mais non. Il y a des gens qui doivent avoir le matériel et veulent l’employer. Au Canada, ils ont massacré de splendides régions pour ces gaz de schistes qui rasent toute végétation. Aux US , il paraît qu’ils en ont plein, qu’ils font avoir enfin du pétrole chez eux, ce qui fait que, peut-être, on les verra moins près chez nous, mais en France, par pitié, petit pays, n’abimons rien !

Certes, Marine le Pen, précise qu’il faut trouver une façon d’exploiter les gaz de schistes qui ne soit pas nocive pour l’écologie, mais on sait ce que vaut cet argument. Ceux qui luttent pour la sauvegarde de leur région savent bien que c’est un blanc-seing pour les lobbies. Qui ira vérifier ce qu’ils font ? Quand on connaît les mœurs de Monsanto and C°, on ne peut qu’être inquiet.

Ceux qui votent pour la Marine et sont persuadés que l’Arabie est la cause de tous leurs maux mais qui ont cependant deux doigts de goût pour l’écologie, doivent se sentir mal ce soir.

MASQUES

Eh oui, la blondinette, tu es de droite ma mimine, le nom de ton parti le dit, l’extrême DROITE. Pas besoin de jouer les gauchistes qui pique ses arguments sur le blog de Mélenchon pour t’indigner de cette horrible austérité. Il y a toujours des moments où les masques tombent et Mme où Le Pen, de droite, est pour les affaires , aussi dangereuses soient-elles !

DEUX : Pendant ce temps, vit un héros. Le président socialiste de la commission des finances du Nord-Pas de Calais : Michaël Noglia , vient de démissionner de ses fonctions et même du parti.
Vous êtes assis ?

Voilà un homme Honnête. Et son honnêteté va au-delà de ses intérêts personnels.(Oui, je sais , c’est incroyable !) Ce brave (au sens noble du terme), s’est battu pendant cinq ans contre la politique de Sarkozy et il retrouve la même avec la bande à Ayrault ! Alors là, c’est trop ! Il ne veut pas de ça pour sa région et il envoie tout balader !

Nous étions tellement désespérés, avec les autres que je nommerai pas, qui s’abstiennent parce qu’ils ne savent pas où est le bouton « contre » sur leur pupitre, seule raison valable, et voilà que quelqu’un se détache de toute la politicaille et dit « Non » !

Pour Moglia, une rue, des places, des statues ! Les êtres humains, grâce à lui, retrouvent un peu de l’honneur de cette race qui veut se battre pour sa planète, si petite, si merveilleuse, si malade, pour tous les hommes si abandonnés, si écrasés par des intérêts sans conscience.
Il a dit « non ». Pour tous. C’est immense !


Publié dans EcoLoSocial, Le fil d'Ariane, Politique | Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Erik Izraelewitcz : Mort d’un grand commis de presse… voyageur

L‘adage dit : « ce sont les meilleurs qui partent les premiers ». Il est rarement vrai. Mais Izra est mort et le proverbe prend son sens. Un être vous manque et Le Monde est dépeuplé. Tout le monde.

Oui, Erik est à part. Je l’ai connu car j’ai eu l’immense honneur de faire partie, à ses côtés et très modestement, de l’équipe fondatrice du quotidien économique la Tribune. Notre ambition alors était de faire naître un « Financial Times à la française ». Je ne sais si nous y sommes parvenus mais cette aventure nous a tous marqué à jamais.

Pour moi, elle fût surtout exceptionnelle car, débutant alors, j’y ai côtoyé des esprits d’exception. Des Journalistes.

Drôle d’histoire. Nous avions trois têtes, Philippe Labarde, Jean-Michel Quatrepoint (venant du Monde) et Jacques Jublin (Les Echos). Trop d’ego chez eux. Mais nous avions Erik Izraelewitz.

Il oeuvrait avec un autre Grand : Jean-Philippe Vidal. Ils couvraient le commerce extérieur pour Erik et le commerce tout court pour Jean-Philippe. Ils avaient des « petits scoops« . Tous les jours. Ils m’ont tout appris.

Erik était une étoile montante. Si brillante qu’elle n’avait pas besoin de le faire remarquer. Cela sautait aux yeux, cela me rassurait. Un seul mot d’Erik sur un de mes papiers, toujours bienveillant et je prenais foi en ce travail.

Un vrai chef quoi. Le seul vrai. D’ailleurs il a dirigé ensuite Les Echos puis Le Monde dont il était issu. Avec simplicité encore et encore. Fagoté comme Colombo, bafouillant de timidité puis clair et limpide sous la passion de l’information.

Il est parti, brûlé par l’urgence et l’importance de la tâche. Au fait, oui informer est important. Sans mentir et avec exigence. Tout le monde, tout Le Monde va donc pleurer Izra.


Publié dans CULture, EcoLoSocial, Littérature, Vision | Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Exclusif : L’UMP, plus qu’un Rassemblement, est un repaire (sans repère) de… soixanthuitards acharnés!

La chose est incroyable mais désormais incontestable : Sous l’implusion de Sarko, l’UMP apparaît comme un bastion de la démocratie participative où chacun porte sa voix. Mai 68 est de retour !

Pour sortir de l’impasse dans laquelle se retrouve empêtrée l’association politique, les camarades en lutte pour le pouvoir du Groupe – afin d’éviter le groupuscule – se consultent, se déchirent, débattent : doit-on voter sur la légitimité d’un vote sur le fait de revoter ? Peut-être une « votation« , qui serait moins contraignante, plus « cool », selon certains activistes de la mouvance.

« Tu vois, je veux dire, au niveau du vécu, de notre vécu, cela serait hypra cool, conceptuel flashant, si les gens, tu vois, s’asseyaient là, devant le Palais (Bourbon) pour parler entre eux », confie à Detoxinfo.fr un député proche de la tendance « Néofilloniste Avancée » et, en sous mains, des « Copéistes pour le Combat Non Violent Tantrique ». Bizarre cette odeur qui émane de sa pipe…

BON A TIRER

L’hémicycle, pour l’heure, bruisse de la rumeur des commissions en vue d’arrêter le mot d’ordre des sous-commissions inter-courants du « Parti pour la Sauvegarde des Idéaux de Mai 2007″. L’affaire est de la plus haute importance et nous vous tiendrons, bien entendu, informés du déroulement de la préparation des AG …

De fait, Sarko Le Rouge, frère de revendications de Dany (du même nom, c’est un signe) nous avait concocté une manip’ à la Léon (Trotsky, pas le tueur de Besson – Luc, pas Eric…) en proférant à la Tribune qu’il fallait « en finir avec mai 68″. Il préparait, en fait, en loucedé le terrain de la Nouvelle Contestation.

Le stratège laisse ses lieutenants monter au front (rouge) et garde (rouge) la main sur le Mouvement. Il divise, façon Infidèle Castro mais fidèle à ses habitudes, pour mieux imposer sa dialectique.

Toutefois rien n’est joué, nous avons appris, de sources infiltrées, qu’un grand tailleur parisien vient de recevoir la commande d’une cinquantaine de costumes à col Mao (voir ci-dessus NKM prise sur le vif pendant les essayages secrets). Par ailleurs, un éditeur vient de signer les bons à tirer d’un « petit livre ». La seule chose sur laquelle il faille encore se prononcer, par référendum bien sûr, est sa … couleur.

Crédit Photo : Comité21.org


Publié dans Politique, Vision | Mots-clefs : , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire