Incroyable Ingrid Betancourt

Betancourt : OO7 dans le coup ?Que c’est-il donc passé entre la prise de la pathétique photographie d’Ingrid Betancourt apparaissant en madone ascétique, représentation qui a ému le monde entier, et la libération “ parfaite “ de la plus célèbre otage de la planète dans une forme physique proprement incroyable ?

Dès l’annonce de sa libération, mercredi soir, les autorités colombiennes avait laissé entendre qu’elle était en “ bonne santé “. A la vision des premiers témoignages audiovisuels et photographiques, c’est peu de le dire. Son mari lui-même, Juan Carlos Lecompte, s’est dit “ surpris “ de l‘état de santé de sa femme, juste un peu “ amaigrie “.

En France, Luc Châtel, porte-parole du gouvernement, a estimé que le côté rayonnant d’Ingrid était “ merveilleux à voir “.

Le 3 avril dernier, à la suite d’informations annonçant un état de santé alarmant d’Ingrid Betancourt, la France avait dépêché un avion médicalisé en Colombie, mais cette mission humanitaire avait été annulée six jours plus tard devant la fin de non-recevoir des FARC (Forces Armées Révolutionnaires Colombiennes). Elle aurait été soignée depuis par un “ infirmier “. Un magicien plutôt.

Ingrid, dès ses premiers instants de liberté, a salué devant les caméras le coté “ parfait “ de l’opération militaire colombienne, laissant entendre que le succès de ce type d’opération d’infiltration est généralement l’apanage des services secrets israéliens. Sûrement plus que celui des forces spéciales colombiennes…

Les militaires colombiens “ reconnaissent “ une préparation de quatre mois, pendant lesquelles ils ont infiltré les guérilleros et manipulé leurs systèmes de communication et un engagement final de cinq minutes. Ce qui est presque “ trop “ parfait.

Un spécialiste français des exfiltrations (NDLR : libération d’otages) interrogé par detoxinfo.fr estime sous le couvert de l’anonymat que le succès de l’intervention globale colombienne, effectuée dans les conditions épouvantables de la jungle, est “ pour le moins surprenante “. Selon lui, “ cette opération n’a pu se réaliser sans soutien interne important des FARC “. De même des experts étrangers, notamment américains, ont été sollicités pour monter la libération des otages. Mais pas de français.

Depuis la mort des leaders Raul Reyes, le porte-parole abattu par l’armée colombienne le 1er mars dernier, et celle de Manuel Marulanda, le chef historique dont le décès a été reconnu le 24 mai par les FARC, de nombreuses défections officielles ou officieuses ont été enregistrées dans les rangs des guérilleros.

“ Nombre d’entre eux préparent leur avenir financier et politique”, souligne l’expert français. On évoque le “ retournement “ de deux commandants des FARC, “ Enrique “ et “ Cesar “.

Selon ce responsable du renseignement, tout est lié à “ la précision de l’exfiltration, la santé de madame Betancourt “. “ La question est de savoir combien, quoi et par qui a été proposé à ces membres des FARC, mais il y a gros à parier que ces éléments appartiennent désormais à l’histoire “, poursuit-il.

D’abord, il est légitime de s’interroger sur la première réaction des enfants Betancourt, Lorenzo et Mélanie, à l’annonce de la libération de leur mère. Leurs extrêmes éloges au président Sarkozy ont quelque chose de troublant pour un exécutif aux moyens incontestables mais aux résultats mitigés. Surtout après la mise à l‘écart de la France dans l’opération finale de libération.

Ensuite, Ingrid Betancourt, à sa libération, a fait preuve d’une capacité étonnante à un retour à la vie politique. Dans son discours de femme libre, l’ex-candidate à la présidentielle a déroulé un tapis rouge de remerciements digne d’un exhaustif inventaire à la Prévert.

Alvaro Uribe s’est retrouvé légitimé par Ingrid à briguer un mandat supplémentaire à la tête de la Colombie. Dans le même temps, elle n’a pas écarté son retour aux affaires. Concurrente. Les médias, français et colombiens ont été loués à tout va et la “ douce France “, portée au pinacle.

Et Ingrid n’est pas ingrate : son “ ami “, Dominique de Villepin (NDLR : ce dernier a été son prof à Science Po) et Jacques Chirac n’ont pas été oubliés. Une vibrante ambiance de réconciliation internationale. C’est la fête. Elle rentre à Paris.


Publié dans Politique | Laisser un commentaire

Loi OGM : «Les fauchages reprendront si de nouvelles autorisations sont données » déclare José Bové à detoxinfo.fr

Face au passage en force du projet de loi sur les OGM par le gouvernement, la Confédération Paysanne va multiplier les actions contre une loi qui « n’est pas respectable et ne sera donc pas respectée », déclare à detoxinfo.fr José Bové, le chef de file du deuxième syndicat agricole français.

Interrogé sur la possibilité de nouvelles actions de fauchage sauvage, le candidat à la dernière élection présidentielle révèle que « si de nouvelles autorisations (de cultures OGM) sont données, les fauchages reprendront ».

En tout cas, la Confédération Paysanne utilisera « tous les recours possibles contre la loi, devant les parlementaires et devant le Conseil Constitutionnel », précise, très calme, le leader alter-mondialiste.

En 2008, il ne devrait pas y avoir sur le territoire français de cultures de « MON 810 », le seul maïs transgénique autorisé en Europe. En mars dernier, le Conseil d’Etat a, en effet, confirmé l’interdiction du gouvernement français prise en vertu du principe de précaution, rejetant le recours formé par les semenciers et des producteurs d’OGM. Rappelons que le fauchage est néanmoins désormais puni de deux ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende. Cette sanction a été entérinée par le Parlement le 8 avril dernier.

La semaine passée, l’opposition a bloqué l’examen en deuxième lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi sur les OGM par l’adoption, à seule une voix, d’une « motion de procédure » conduite par le député communiste André Chassaigne. Une claque surprise qui a humilié la majorité et le gouvernement qui n’avaient pas besoin d’un nouveau couac.

Du coup, Fillon a blindé l’adoption de la loi en convoquant illico presto une Commission Mixte Paritaire (réunissant des députés et des sénateurs) afin de proposer fissa aux deux chambres un texte que l’opposition ne peut plus amender (NDLR : plus de 800 amendements étaient prévus) et sur lequel aucune question ne peut plus être posée. La gauche, dans un baroud d’honneur, n’a pu, en réponse, que proposer un référendum sur la question. Procédure qui n’avait, mathématiquement, aucune chance de voir le jour.

Le projet de loi sur les OGM est pourtant loin de faire l’unanimité au sein de la majorité, certains députés UMP étant carrément contre, voire marqués à la culotte par leurs électeurs. D’autres élus estiment au contraire que le projet de loi est déjà très favorable aux anti-OGM.
« C’est de la propagande », estime José Bové sur ce dernier point. « Cette loi est une loi de contamination et qui le restera tant qu’il n’y aura pas de définitions claires du ‘sans OGM’ , ajoute-t-il.

Parmi les actions symboliques prévues contre la loi par ses opposants figure aussi « la proposition vendredi par le conseil municipal de Millau (NDLR : fief de Bové) d’un décret anti-OGM », indique le syndicaliste.

Mardi après-midi, la Confédération Paysanne a tenu un « piquet de vigilance » devant l’Assemblée nationale. « Il est de moindre importance que celui de la semaine passée qui était national. Mais il est important que les citoyens soient là pour communiquer », explique José Bové. Et puis, le syndicaliste était vraiment curieux de voir combien de députés de la majorité ont, cette fois, voté pour le texte. Ils étaient, mardi soir, 289 contre 221 élus de l’opposition.

Avec Païs


Publié dans Politique | Laisser un commentaire

France Info : interview de José Bové

France Info
Interview de José Bové
Article sur le site de France Info


Publié dans Les médias parlent de nous | Commentaires fermés

Detoxinfo DEUX FOIS à la Une du Web sur France Info

France Info
Detoxinfo.fr revient sur les liaisons tumultueuse du pouvoir avec l’Agence France Presse


Les internautes de 20minutes.fr négligent la Birmanie


Publié dans Les médias parlent de nous | Commentaires fermés

Télérama

Detoxinfo.fr est cité dans la revue de presse de midi pile


Publié dans Les médias parlent de nous | Commentaires fermés